Particules fines et oxyde d’azote dans les zones environnementales

Les zones environnementales actuelles en Allemagne réglementent le trafic par l’octroi de pastilles vertes et avaient pour but de réduire le problème des particules fines mais pas encore celui de l’oxyde d’azote.
Il s’agit surtout de l’émission de particules fines de suie des véhicules diesel et, jusqu’à présent, pas encore d’un gaz comme le dioxyde d’azote. L’accès aux zones environnementales est ainsi limité aux véhicules respectant un standard de gaz d’échappement défini. Le standard de gaz d’échappement obtenu par un véhicule est indiqué par la couleur d’une pastille de particules fines (rouge, jaune ou verte).
La couleur rouge définit le standard de gaz d’échappement Euro 2 chez les véhicules diesel particuliers et les utilitaires légers ainsi que pour les camions et bus. Les pastilles jaunes définissent le standard Euro 3 des véhicules diesel et les pastilles vertes le standard Euro 4, ce qui en général indique un véhicule diesel construit à partir de 2006.
Par contre, les véhicules à essence reçoivent une pastille verte s’ils sont équipés d’un catalyseur, c’est à dire à partir de la norme Euro 2, ce qui en général indique un véhicule construit à partir de 1993.
Cette explication montre clairement que les zones environnementales allemandes n’ont rien à voir avec les oxydes d’azote et qu’il n’existe donc pas de base légale actuellement pour exclure des véhicules des zones environnementales s’ils occasionnent de fortes émissions d’oxyde d’azote.