Zone environnementale bleue à Munich – Planification

Cinq membres du conseil municipal de Munich ont déjà déposé peu après l’avancée des ministres de l’environnement du 07.04.2016 un Stadtratsantrag au maire Dieter Reiter, informant sur la manière dont l’administration de la ville souhaite introduire les zones environnementales bleues et quels véhicules seront concernés. On souhaite surtout être informé sur le nombre de taxis et de véhicules de livraison concernés par une telle zone environnementale bleue et surtout sur le nombre de véhicules à moteur diesel qui devront être exclus. La demande complète peut être consultée https://www.google.de/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=27&ved=0ahUKEwi7zq_qu5XMAhUL1SwKHSrjDTo4FBAWCD0wBg&url=http%3A%2F%2Fwww.ris-muenchen.de%2FRII%2FRII%2FDOK%2FANTRAG%2F4030297.pdf&usg=AFQjCNEjCW_eUvb3hZroHwGf3R7g_6LEwA&cad=rjaici.
La réponse de 19.5.2016 ici.
Le 29.09.2015 déjà, le Abendzeitung a rapporté que les Verts allemands ont enfin exigé des mesures contre l’air épais de Munich ainsi que l’introduction de la pastille/pastille bleue. La raison était que la valeur annuelle moyenne autorisée d’oxyde d’azote sur le lieu de mesure de la Landshuter Allee est régulièrement dépassée de beaucoup et qu’elle était en 2014 plus de deux fois plus élevée que la valeur limite prévue par l’UE.